Du plaisir pour les enfants dans les bibliothèques publiques du Canada

Les dieux de l’Infierno

Par Camille Bouchard
15b4cd6a213d06e628d446fb9a9a976d

Chapitre 11

Chapitre 11 : 800 ans auparavant

Dans la forêt, nous ne retrouvons pas le sentier habituel. Qu’importe! Nous descendons vers la plage.

— Selvarica, enfin! s’exclame mon père lorsque nous abordons le rivage et les premières habitations.

— Ce n’est pas mon village! réplique monsieur Gonzales en fronçant les sourcils.

— Je ne connais pas ces maisons! confirme Maria en me désignant de petites constructions en terre.

Des gens, effrayés par l’éruption, mettent des canots à la mer. Je constate qu’aucun d’eux ne porte les vêtements modernes habituels. Tous sont simplement couverts d’un pagne noué à la taille. La plupart affichent des tatouages inconnus sur le visage et sur le corps.

Lorsque les villageois nous aperçoivent, plusieurs reculent, effrayés. Sans l’intervention des gens que nous avons secourus, je crois que plusieurs se seraient enfuis.

— Je ne reconnais personne, confirme monsieur Gonzales. Ces gens sont tous des étrangers pour moi. Et leur langue ne m’est familière en rien. Soit nous ne sommes pas à Selvarica…

— … soit nous avons réellement voyagé dans le passé! admet enfin mon père.

Tout à coup, Maria me regarde avec un air catastrophé. Elle dit :

— Mais alors? Ça veut dire que je ne reverrai plus jamais ma maman?

— Ni moi, la mienne?

Mon père porte une main à son front. Je pense que, à cet instant, il prend conscience de toute l’ampleur de notre situation. Nous avons tout perdu : notre famille, nos amis, notre vie, quoi! Il dit alors :

— Mais si nous sommes huit cents ans dans le passé, comment revenir à notre époque? Comment retrouver le XXIsiècle?

Monsieur Gonzales fait signe au jeune couple de s’approcher. Il se penche sur le sable de la plage et dessine le volcan en éruption et un météore qui fonce vers le cratère. Même si les gens ne comprennent pas notre langue, il demande :

— Est-ce que ce bolide est passé dans le ciel? Avez-vous vu une grosse boule de lumière plonger vers la montagne qui crache le feu?

Le jeune homme et son épouse plissent les lèvres et se regardent. Ils font signe que non. Ils n’ont pas constaté d’autres phénomènes que celui du volcan en éruption.

Monsieur Gonzales se redresse, l’air réjoui. Il saisit papa par les épaules et déclare :

— René, nous avons une chance de retourner au XXIsiècle et de retrouver les nôtres.

Du pouce, mon père désigne la montagne derrière lui. Il réplique :

— Tu veux dire : remonter là-haut, enfiler nos EPI, et attendre près de la caldera que le météore arrive sur nous?

— Exactement! Les deux phénomènes jumeaux nous ont envoyés ici, ils peuvent nous ramener!

Mon père réfléchit tout de même un instant avant de déclarer :

— Tu as certainement raison. Si nous avons fait un voyage de huit cents ans dans le passé, nous pouvons probablement répéter l’exploit dans l’autre sens!

— Alors, il n’y a pas une seconde à perdre! lance monsieur Gonzales. Le bolide peut surgir à tout moment. Il faut être déjà là-haut au moment de son passage.

Et c’est ainsi que, bien que nous soyons très fatigués, nous replongeons dans la forêt. Il nous faut retrouver au plus vite le sommet du volcan en éruption!

Émile, Maria et leurs pères vont-ils atteindre leur objectif à temps pour revenir à notre époque?

Réponses

pinky9

Ils vont revenir.

23 août
lectrica

je ne sais mais jai hate de le découvrir

21 août
hiba

C’est un mistère a découvrire

8 août
Voir toutes les réponses