Histoires à finir

Feather

Grain de sel … sans cell!

Depuis quelque temps, Louis exagère : messagerie, clavardage, applis, jeux en ligne… L’ordinateur occupe tout son temps. Il a bien eu quelques avertissements, du genre : une heure par soir maximum, jamais le samedi, seulement après avoir joué dehors. Mais rien n’y fait : Louis a toujours le réflexe de se coller à un écran.

Ses parents lui ont finalement confisqué son attirail informatique. Interdiction formelle de toucher à toute bébelle électronique pendant les deux semaines de vacances familiales. Même le cellulaire sera fermé pour cette période dite de « ressourcement vital ». Et parlant de vitalité, la famille a choisi de partir en camping rustique : plein air et soleil sont au menu.

Oui, pense Louis, dites plutôt misère et souffrance! Comment s’amuser quand on est coincé dans une tente avec ses parents, sa petite sœur et les mouches? Imaginez un peu : la famille sera sur un terrain de camping sans services, douches et toilettes communes en prime. Il faudra aller chercher l’eau chaque jour. Bref, l’enfer.

Départ annoncé dans une heure. Les bagages ont vite été bouclés; si peu de matériel… D’ailleurs, quoi apporter? Il n’y aura aucune prise de courant à proximité, le croyez-vous? Frisbee, ballons, seaux et pelles pour la plage, souliers de randonnée, maillots de bain… et des livres : romans, BD, documentaires sur le plein air, revues scientifiques… Il semblerait que maman et papa aient dévalisé la bibliothèque du quartier!

Ça commence par trois heures de route, tous entassés dans la voiture. Une caisse de livres sépare Louis de sa petite sœur, qui pleure déjà. Autant s’isoler dans la lecture. Voyons ce que les parents ont choisi : Tellement sauvage!, Combien d’arbres?, Dino-cumulus, Anick et la forêt magique…

Un album attire particulièrement l’attention de Louis, L’appel de la nature : manuel de survie pour jeunes aventuriers. En plein ce qu’il lui faut! Il feuillette le livre : « … possibilité de s’immerger dans la nature, mais surtout d’y survivre », puis « comment construire des abris, allumer un feu sans allumettes, tailler un bâton et d’autres outils de chasse; comment se nourrir et cuisiner, construire des toilettes, etc. »

Survivre devient son stimulant. Puisqu’il le faut, autant le faire avec brio!

Footer top

Les histoires finies

machinealire

En arrivant au camping,Louis dit avec entrain [bon ben,c’est partie pour l’aventure!!] et partie….C’est parents le regardaient s’éloigner en chantonnant”l’été,l’été,l’été l’été l’été,l’été l’été l’été c’est fait pour jouer!!!C’est parents se regardèrent et se dirent”C’est-t-il cogner la tête en sortant de l’auto!?!?!”Finalment le séjour de Louis fut incroyable à la fin il demanda même à rester plus longtemps!!!!

                                                                                   FIN
7 août
joli17

Louis arrive au camping. Il voit un gros ours noir en train de manger un lièvre. Louis s’enfuit en courant très vite. Il regarde autour de lui. Il ne voit que des arbres. Il est perdu pour toujours. Il faudra réellement qu’il apprenne à survivre. FIN

31 juil.
dako14

Une fois arrivé,Louis se dit qu’il n’a d’autres choix que de jouer dehors.Il commence à aimer jouer dehors.Il préfère de loin les écrans. Après une heure de jeux avec la nature,Louis se rend conte que c’est plus amusant dehors.Il a joué à l’extérieur tout le voyage.À la maison, Louis ne jouais plus avec les écrans!Sa passion n’est plus pareil:c’est LA NATURE!

29 juil.
Voir toutes les histoires finies